La LEGE doit s’inscrire dans le Projet Sportif Territorial

(Régis Noizet, 10 avril 2021)

 Lors de l’assemblée générale du CROS,  Jean-Marc HAAS BECKER, Président sortant, est réélu ce 10 avril  pour l’olympiade 2021-2025. Toutes nos félicitations !

Par ailleurs les mois de mars et avril sont riches en évènements pour la gouvernance du sport dans notre Région. Le 17 mars c’était le lancement de la conférence du Sport dans le Grand Est. Monsieur Jean-Paul OMEYER, Vice-président de la Région Grand Est délégué au sport a été élu Président. Messieurs Jean-Marc HAAS-BECKER, président du CROS, Daniel HUSSON, représentant de l’Union Sport & Cycle et Emmanuel THIRY, délégué régional académique à la jeunesse, à l’engagement et aux sports ont été désignés Vice-Présidents.

La Conférence régionale du Sport a vocation à élaborer et adopter un Projet Sportif Territorial (PST) d’une durée de 5 ans : Un bilan de l’offre sportive existante sur le territoire régional, Un programme comportant les mesures et les actions à mettre en œuvre tenant compte des orientations nationales en matière de politique sportive et des spécificités de chaque région. Les modalités de suivi du programme d’action. Le Projet Sportif Territorial va évidemment s’appuyer sur les contributions du schéma régional de développement du sport de la région Grand-Est signé le 11 avril 2019 par le Président de la Région Grand Est, Jean ROTTNER et la Ministre déléguée chargée des Sports, Roxana MARACINEANU.

Les travaux seront menés au sein de commissions thématiques réunissant des représentants des différents collèges : Développement du sport pour toutes et tous sur l’ensemble du territoire. Développement du sport de haut niveau et de la haute performance. Emploi et encadrement sportif. Accessibilité et aménagement territorial. Prévention et lutte contre les violences et les discriminations. Attractivité des territoires.

Les présidents des 115 clubs d’échecs du Grand Est  peuvent se dire que tout cela est bien loin de leurs préoccupations dans ces temps de crise sanitaire. Il est vrai que pour certains l’activité depuis un an s’est traduite simplement par un match d’interclubs

 Et pourtant !  je cite Monsieur Jean Rottner, Président de la Région Grand Est :

 Afin de répondre à leurs demandes, les acteurs du sport doivent imaginer de nouvelles offres en s’appuyant notamment sur les outils numériques ou la mutualisation des moyens. L’objectif principal de ce programme est d’accompagner les bénévoles et équipes dirigeantes des clubs vers une démarche plus commerciale de « prestations clubs », en les incitant à mutualiser leurs actions, par le biais de coopérations, d’ententes, et en s’appuyant sur des initiatives transverses (ou interministérielles). Ainsi, les acteurs sportifs du Grand Est pourront répondre à l’enjeu de redynamisation du sport sous toutes ses composantes : sport santé, le savoir nager, mais aussi les outils numériques au service de la pratique libre et le sport en entreprise qui permet de combler les créneaux méridiens des lieux de pratique. Consolider les passerelles entre le développement accru des pratiques autonomes, l’offre fédérale et les activités scolaires et périscolaires assurera le renforcement du Sport dans tous les territoires.

Le jeu des Echecs a tous les atouts permettant de traduire en réalité ce rôle social. Jeu intergénérationnel, sport santé, e-sport, cours et  compétitions par internet, activités scolaires et périscolaires, maillage terrain. Notre sport s’inscrit à la perfection dans le projet de la Région et de Monsieur ROTTNER.

Durant ces deux mois, Le secrétaire général de la Ligue, Jean Pierre List et moi-même avons participé à des visioconférences organisées par la DRDJSCS-GE-SPORT comme par exemple l’accès à la création d’emploi, l’apprentissage, le sport du Haut Niveau et les violences dans le sport.

 Nul doute que le projet sportif en cours d’élaboration pour la LEGE reprendra les différents points évoqués précédemment dans le projet sportif territorial.

Le rôle des Comités Départementaux du  Jeu des échecs devient incontournable dans le soutien aux clubs.  La conférence Régionale du sport va organiser une réunion territoriale par département avec pour objectif d’identifier les enjeux, projets et besoins ; je ne peux qu’encourager les présidents des CDJE à rejoindre ces réunions.

No Replies to "La LEGE doit s’inscrire dans le Projet Sportif Territorial"