Le jeu d'échecs est apparu en Europe au Moyen Âge. Si ce jeu est très grandement apprécié, son origine est quelque peu confuse pour beaucoup de personnes. Malgré cette confusion, des références exactes relatent l'origine précise des jeux d'échecs. Quelle est cette origine ? Comment ce jeu a-t-il évolué ? Découvrez ici l'essentiel à savoir sur les jeux d'échecs.

L'origine des jeux d'échecs

L'origine des jeux d'échecs prend en compte plusieurs versions différentes. La plupart des versions sont basées sur des légendes, sur des mythes et également sur certaines découvertes archéologiques. Le lieu précis représentant l'origine de ce jeu est à ce jour toujours discuté. Plusieurs hypothèses ont été énoncées. Pour certains, dans sa forme primitive, le jeu a vu le jour en Inde. Pour d'autres, l'origine, c'est l'Asie centrale. Pour d'autres encore, c'est la Grèce. Il est difficile de dater la naissance du jeu d'échecs.

La légende indienne

Selon la première légende, un brahmane du nom de Sissa aurait mis en place un stratagème appelé chaturanga afin de permettre à son prince de se changer les idées. D’après cette légende, il serait à l’origine de l’invention des échecs. Pour le remercier d’être aussi prévenant, le prince accorde à Sissa de choisir sa récompense de son propre chef.

Sissa accepte et demande une petite quantité de blé. Ensuite, il demande au souverain de bien vouloir placer un grain de blé sur la première place de l’échiquier. Puis, deux grains sur la deuxième, quatre grains sur la troisième, huit grains sur la quatrième et ainsi de suite jusqu’à atteindre la 64e case. Le concept consiste à doubler chaque fois le nombre de gains.

Au début, la demande de Sissa sembla très modeste au souverain. Toutefois, il ne put jamais satisfaire le dénommé Sissa. Pour ce faire, il lui aurait fallu lui donner toute la moisson de la terre pendant cinq mille années, soit 18 446 744 073 709 551 615 grains. À cette époque, on parlait de l’Ashtapada.

Les légendes médiévales

Selon ces dernières, la pratique du jeu d’échecs est devenue une chose courante en Occident. À l’origine, le jeu provenait de l’orient. Plusieurs rumeurs se sont alors formées à ce propos. Certaines personnes ont imaginé et affirmé que ce jeu était l’imagination de Salomon pour éblouir la reine de Saba.

Pour d’autres encore, ce serait l’œuvre du philosophe Xerxès qui offra au roi Elvimodorach de Babylone un jeu de guerre afin de diminuer sa folie meurtrière. D’autres ont assuré qu'Aristote aurait instruit Alexandre le Grand.

Les découvertes archéologiques

En plus des textes anciens, les découvertes archéologiques constituent la seconde source de connaissance employée pour éclairer l’origine des échecs. Toutefois, les découvertes archéologiques sont aussi imprécises quant à la datation des découvertes. Voici les découvertes les plus importantes :

  • le site d’Afrasiab

  • le jeu de Charlemagne

  • le jeu de Lewis…

Selon les références, le site d’Afrasiab a été découvert au 8ᵉ siècle à côté de Samarcande. Quant au jeu de Charlemagne, il date du XIe siècle. Le jeu de Lewis date du 12ᵉ siècle dans l’île de Lewis au nord de l’Écosse.

L’évolution du jeu d’échecs

L'histoire du jeu d'échecs est longue de près de 1 500 années. Ce jeu a grandement évolué depuis son apparition. Il est actuellement disponible de par le monde. Par ailleurs, il en existe plusieurs versions.

Entre l’an 600 et 1 500

Cette période s'avère relative à la diffusion du jeu d’échecs dans le monde. Avec une origine indo-persane, le jeu d'échecs sera rapidement acquis par les Arabes. Ceux-ci écriront, à cet effet, les premiers livres consacrés entièrement à ce jeu. À cette époque, les meilleurs joueurs sont près des différents califes de Bagdad.

Ce jeu suit ensuite l'expansion de l'empire musulman pour venir ensuite en Europe par l'Espagne. Par la suite, les échecs se sont dispersés ensuite en Russie, les pays de l’Est ainsi que dans les pays scandinaves. Il s’est aussi répandu rapidement en Asie avec des variantes trouvées.

De l’an 1 500 à aujourd'hui

Le début de la renaissance et la fin du Moyen Âge sont en quelque sorte la période charnière des échecs. Pendant cette période, le nouveau jeu d’échecs prend forme. Dans ce jeu, le fou et la reine ont le déplacement que l’on connaît à ce jour. Le jeu est donc plus rapide, car la reine est la pièce la plus puissante.

Peu après, le roque a fait son apparition. La possibilité d’avancer de deux cases pour le premier coup d’un pion est aussi intégrée. Par ailleurs, à partir de 1650, toutes les règles connues à présent sont mises au point. Toutefois, c’est à la suite du congrès de 1929 de Venise et la création de la FIDE que le règlement international de Venise a vu le jour.